En France, ce sont 75.000 tonnes de laines de verre qui sont jetées chaque année, provenant principalement de la déconstruction (90 %) mais aussi des chantiers de construction neuve (10 %). Dominica Lizarazu reprend : "Cela ne représente que 0,2 % du total des déchets du bâtiment ou 0,75 % des déchets du second œuvre. Mais la quantité sera multipliée par deux en 2030". L'offre Isover Recycling est initialement lancée dans deux régions : Île-de-France, où elle s'adressera aux grands chantiers, et dans le Sud-Est, plus près de l'installation d'Orange, pour un marché plus diffus. "L'objectif à terme est de couvrir l'ensemble du territoire dans les 2 ans", affirme la directrice Marketing & Développement. Isover déclare avoir les capacités de traiter l'ensemble des 75.000 t de déchets français grâce à deux usines différentes (Orange dans le Vaucluse et Chemillé en Anjou).

actioncl