Sylvie Hubac, la présidente de la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, déclare : "Cette restauration est la première étape d'un très ambitieux projet de rénovation et d'aménagement du Grand Palais destiné à faire entrer ce monument de plain-pied dans le 21e siècle". Son homologue d'Universcience, qui s'occupe de l'animation scientifique du Palais de la Découverte, Bruno Maquart, renchérit : "Quelques 80 ans après sa création, le Palais de la Découverte voit son écrin prestigieux engager sa rénovation. Il entame ainsi sa mue qui lui permettra de se réinventer, au sein d'un ensemble culturel de premier ordre, en musée de sciences du 21e siècle". En restituant l'axe de circulation transversal entre la nef du Grand Palais et le Palais d'Antin, le projet vise à réinstaurer un dialogue entre les arts et les sciences, en mélangeant les publics, adeptes de la culture et enfants avides de faire des expériences ludiques. Un projet qui "correspond parfaitement aux valeurs du groupe Velux", fait savoir Jens Kann-Rasmussen, le président des Fondations Velux. Il est prévu que le Grand Palais augmente sa capacité d'accueil de 30 % d'ici à 2024.

actioncl