Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche salue le projet qui offrira "un cadre à la mesure de Sciences Po" qui "vient parachever la transformation entamée dans les années 1990 sous l'impulsion de Richard Descoings". Une évolution qui permet à l'école de rentrer dans le 21e siècle et de représenter l'excellence ouverte à tous, comme une fierté nationale, selon la ministre. De son côté, Anne Hidalgo, maire de Paris, n'a pas non plus tari d'éloges sur le futur de l'hôtel de l'Artillerie. L'édile déclare : "C'est un beau projet universitaire, qui donne le meilleur du site. Merci aux architectes". La ville soutiendra le projet, notamment en garantissant une partie de l'emprunt nécessaire à sa réalisation.
actioncl