- Transformation du Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) en prime perceptible au moment des travaux et non l'année suivante. Cela vise à "favoriser les ménages les plus aisés".

 

- Remplacer l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par un impôt sur la fortune immobilière (IFI). Assis sur les seuls actifs immobiliers, il reposera sur le même seuil d'assujettissement (1,3 M€), le même barème et les mêmes règles (abattement de 30 % sur la résidence principale) que l'actuel ISF.

 

- Ne pas toucher aux taux actuels de TVA (source : Le Monde).

 

- Maintenir temporairement le dispositif Pinel tel qu'il existe. "Mais mon souhait est d'avoir plutôt des dispositifs qui encouragent la création de logements", a affirmé le candidat à nos confrères du Figaro. "Je ne veux pas financer par la fiscalité la construction de logements dans des endroits où il n'y en a pas besoin. […] Tant que l'on n'aura pas résolu ce problème d'offre de logement dans ces zones, je ne débrancherai pas le dispositif Pinel . Je ne l'arrêterai pas brutalement. Ensuite, je ne souhaite pas créer un nouveau produit. Je suis attaché à la stabilité fiscale."
actioncl