Les 5 hectares du site parisien seront consacrés à 56.000 m² de surfaces d'activité, dont 40.000 m² de bureaux tertiaires, dans l'optique de générer 3.500 emplois. "Seront également prévus près de 56.000 m² d'habitation, dont la moitié en HLM, une crèche et la création de près de 4.000 m² d'espaces verts d'un seul tenant ainsi qu'une promenade plantée de long des voies ferrées", a indiqué Benoît Quignon. Cette dernière reliera les 6,5 hectares du futur quartier Chapelle Charbon, situé à proximité de l'ancienne gare de marchandises. Les premiers chantiers devraient intervenir en 2019 en attendant l'obtention du permis d'aménager.

 

Ce site fait partie aujourd'hui de la trentaine de projets urbains que SNCF Immobilier mène sur le territoire national, dont une dizaine en Ile-de-France et à Paris, avec sa filiale aménageur Espaces Ferroviaires.
actioncl